Afrique: À 27 ans, le Congolais Alexandre Kayumba dirige plusieurs entreprises prospères

0
207

Avec un capital de 1 000 USD, Alexandre Kayumba a fondé une société spécialisée dans les hydrocarbures. 5 ans plus tard, l’homme d’affaires de 27 ans possède plusieurs entreprises et emploie plus de 300 personnes. Son parcours inspire une nouvelle génération de multi-entrepreneurs en Afrique.

Groupe Barthelemy Alexandre, African General Business, International Business for Africa, ou encore Soco RDC, toutes ces entreprises renvoient vers une seule personne, Alexandre Kayumba. Ce jeune entrepreneur originaire de la République Démocratique du Congo n’était alors âgé que de 14 ans lorsqu’il a développé un grand intérêt pour le monde des affaires. Il proposait des téléphones à ses camarades, puis les voitures d’un concessionnaire à des travailleurs.

Mais le parcours entrepreneurial d’Alexandre Kayumba commence véritablement en 2015, lorsqu’il décide de prendre son envol après avoir quitté la société de son père, un homme d’affaires à la tête de First Security (sécurité et gardiennage). Avec un capital de démarrage de 1 000 dollars, soit 1 970 000 francs congolais, il crée sa première entreprise spécialisée dans la distribution d’hydrocarbures.

Un succès en appelant un autre, il diversifie ses activités en se lançant au fil des années dans la fabrication de glaçons, les finances, l’exploitation minière, la restauration rapide et la location de machines dans l’événementiel. Le jeune entrepreneur féru de business va jusqu’à racheter 40% des parts de la société de son père, ajoutant un autre secteur d’activité à son palmarès.

Malgré ses réalisations, Alexandre Kayumba ne se repose pas sur ses lauriers. Il nourrit désormais l’ambitieux projet de mettre sur pied un réseau de stations-service entièrement congolais dans la capitale Kinshasa. Pour y arriver, il a créé Alexander World Ltd. aux Émirats Arabes Unis, et travaille sur des partenariats avec le gouvernement et les investisseurs étrangers.

Âgé de 27 ans à ce jour, celui qui porte la jeunesse congolaise dans son cœur emploie déjà plus de 300 personnes, contribuant ainsi aux efforts du gouvernement dans la lutte contre le chômage.

Aïsha Moyouzame