0
118

Les autorités équato-guinéennes veulent se donner le maximum de chance, pour rentabiliser les ressources gazières et pétrolières dont regorge le pays. Une option réitérée par la plus haute autorité de l’Etat dans la mouvance du lancement du 2 au 5 avril à Malabo, la capitale de l’édition 2019 du congrès Cape VII de l’Organisation des producteurs de pétrole africains (APPO).

En présence des investisseurs et des professionnels du secteur, l’occasion était tout donné pour les dirigeants de ce pays, de faire une meilleure présentation des offres mises en jeu en l’occurrence, deux des blocs proposés où sont logées ces ressources. Il s’agit notamment du bloc gazier R récemment retourné dans le giron de l’Etat après l’échec essuyé par la firme Ophir Energy pour financer son développement. Egalement au programme, le bloc EG-23, situé au nord-ouest du champ de gaz/condensat Alba. Ce dernier accueille les découvertes de gaz d’Estaurolita, de pétrole de Tsavarita et de pétrole non commercial de Sodalita West.

Le gouvernement équato-guinéen a indiqué que le cycle de licences est valable jusqu’au 27 septembre prochain, puisque dès le mois d’octobre 2019 Malabo dévoilera les gagnants lors du 5ème Sommet des pays exportateurs de gaz, pour la signature des contrats de partage de production en 2020.

Source: financialafrik